Chantage

Publié le par Hemipresente

Elsa couette couette

17-aout-2012-MAthilde-ecrit-ses-premieres-pages.jpg

"Si tu ne veux pas jouer avec moi à la bataille, je ... je ... j'avale le dé !!"

C'est bien la voix d'Elsa, mais qui a pris possession de son corps ??? J'en reste pantoise : chantage affectif caractérisé ! Pour mémoire, la demoiselle a six ans et demi.
Alarmée et interloquée, je me radine vite fait jusque dans le couloir qui mène aux chambres des filles. Elsa est plantée là, me tournant le dos, un poing sur le côté et dans l'autre, au bout de son bras tendu bien droit en direction de la chambre de sa soeur, le dé. Mazette, mais c'est qu'elle le ferait !
"Elsa ?"
Elle sursaute en entendant ma voix, se retourne et vite vite dissimule sa main derrière son dos. Je fais les gros yeux. Je suis très mécontente mais sa bouille m'arracherait presque un sourire. Je me maîtrise.
"Elsa !"
Elle baisse les yeux, avance une lipe boudeuse et s'efforce très fort de pleurer, sans succès. Elle sait que c'est une énormité qu'elle a proférée.
"Tu veux que je confisque le dé ? Tu te rends compte de ce que tu as dit à ta soeur ???"

Oui elle s'en rend compte. Une larme, enfin, une grosse, perle à sa paupière. Son visage s'effondre. Elle lâche le dé.
"Mais elle veut jamais jouer avec moi !"
Je sais pertinemment, et elle aussi, que c'est absolument faux ! Mathilde, assise à son bureau mais tournée vers l'entrée de sa chambre et sa petite soeur, est blessée, elle lève les yeux au ciel et se retourne vers son écran en lâchant un "eh ben, sympa ..." vexé. C'est qu'elle a, depuis hier, un ordinateur dans sa chambre, et que la Petite est à la fois jalouse, du temps qu'il lui vole, et envieuse de la possession nouvelle de son aînée.
"Tu as fait de la peine à ta soeur, et doublement ! Tu lui as fait peur et tu as menti. Va t'excuser s'il-te-plaît
- Je suis désolée Mathilde. Je le ferai plus...
- Et tu trouves que je joue pas avec toi ?
- Non c'est pas vrai... Je le dirai plus."
Bon, tout est bien. Je peux les laisser dans leurs chambres, elles sont réconciliées.
Par prudence tout de même je mets une dernière fois les points sur les i :
"Mathilde, si elle te refait du chantage, même si ce n'est pas dangereux pour elle, je t'autorisé à venir me le dire. Et toi Elsa, tu ne refais plus jamais ça c'est bien compris ?"
D'une seule voix : "Oui Maman".
Bien.
Les voici de nouveau toutes les deux dans la chambre de Mathilde.
Tandis que ma petite renifle une dernière fois, ma grande se remet à son roman, sourcils froncés. Oui, elle a commencé à écrire, et elle a déjà une fan attentive et gourmande. 


 

Publié dans Les mômes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leslie 17/08/2012 18:53

Bravo à ta grande qui se met à l'écriture, Il n'y a pas d'âge pour commencer !

Hemipresente 17/08/2012 19:57



Merci pour tes encouragements. Je lui transmets !