Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Patassel

Publié le par Marie-Laetitia

PATE-A-SEL-la-peche-a-la-ligne.jpg


"Une mesure de sel, une mesure d'eau, deux mesures de farine." 
Merde, ça paraît pourtant simple sur le papier....

Pensez donc ... C'est de la recette atmosphérique, faut faire varier les proportions au pif - et je n'en ai guère, le mien est parfait, cléôpatralement parlant - en fonction du taux d'humidité ambiant, de la vitesse du vent, de la granulométrie de la farine, de la température de l'eau, du sens des marées, des phases de la lune ... 
Après vingt bonnes minutes de touillage pétrissage intensif, un nettoyage ronchonneur de mon alliance triple de chez Dior (oui oui la belle là avec trois anneaux zentrelacés) que j'avais oublié d'ôter et que les trois anneaux i sont collés ensemble presque irrémédiablement, après avoir ajouté de la farine, puis du sel, puis de la farine, puis du sel pour obtenir une pâte "qui-ne-s-émiette-pas-mais-qui-ne-colle-pas" (jamais été foutue de faire des sablés pour la même raison) ... ouf ! Voilà, enfin formé, mon superbe pâton de pâte à sel pour occuper les petites mains, qu'il est tellement beau que je me le cuirais bien là comme ça tel quel ! Non non, trop facile, je ne renonce pas.

Je suis déjà en sueur et gavée avant même le lancement des vrais grands travaux.

Ma grande surexcitée saute partout et lorsque je parviens à la faire asseoir elle manifeste avec force trépignement son impatience contenue depuis quelques jours en silence (ouarf vous voulez rire, en silence, ouarf), en tortillant du cul que je lui collerais volontiers une dose de vermifuge direct en prenant son pouls. 
Allez, chacune ses outils, une boule, une autre boule, on aplatit, étire, colle à l'eau, découpe, dépose, abaisse... En une petite heure on constitue le plus jooooli bestiaire marin que j'aie jamais vu, si si, la grosse boule avec cinq petites boules collées autour c'est une tortue, ici un huit-boules, pouf pouf, un crabe, là une étoile de mer asymétrique extrêmement rare mais si pittoresque, on plante dans chaque création un trombone coloré tortillé en anneau et voilà une magnifique pêche à la ligne pour les célébrations d'anniversaires. Ach vieux doute, que vont donner au four les trombones plastifiés couleur ... Bah c'est trop tard on verra bien.

Elle est fiérote ma douce, toute concentrée elle s'est tout-à-fait calmée depuis tout à l'heure. Je retiens mon envie primitive de mouler dans la masse déjà complice et consentante un étron tortillé à l'italienne pour mon petit frère, j'attendrai quelques années, que l'idée lui vienne à elle, spontanément et sans pollution cacaphile de ma part.  Laissons les enfants développer leur propre imaginaire, je suis confiante.

Maintenant, cuisson. Le bouquin dit de une à deux heures - c'es de la cuisine de hôôôte précision - à température de 65 à 110 degrés. Patiente de nature je colle tout ça pour deux heures à 110 degrés j'ose pas faire plus car ils mettent bien en garde qu'après ça gonfle et se fendille.

Eh ben ce matin c'était toujours humide et élastique quand on appuie dessus, et moi fumasse. J'avais promis qu'on allait peindre cet aprem et ma fille recommence à montrer les premiers signes d'infestation par oxyures. Comment que je vais l'occuper moi ?

Les vacances scolaires. Les VACANCES scolaires ?? Epuisant.




Publié dans Amours

Partager cet article