Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Frêle

Publié le par Hemipresente


Que c'est précieux. Regarde, je n'ose même la nommer ...

Peur de te faire du mal, involontairement, un jour, avec ma grande bouche, mes gros sabots, mon rentre-dedans que tous ceux que j'aime un jour repoussent, car envahissant. Je prends mille précautions devant ta fragilité qui me touche infiniment. Pas de coquetterie, une authentique délicatesse. J'ai trouvé, moi, un diamant tout brut et doux, qui s'ignore, qui vit coeur et tripes à l'air, qui s'est donné par amitié comme on peut le faire par amour, avec de vraies pudeurs et sans rougir, tu es ainsi, entière et belle. Je ne sais pas combien d'êtres aussi exceptionnels il me sera donné de rencontrer dans ma vie encore, il y en a, plusieurs, et déjà c'est inespéré.

Que restera-t-il au soir de ma vie : mon amour, mes enfants, et vous, mes amis de coeur, les évidentes âmes soeurs.

Reste. N'aie pas peur. Assieds-toi, on restera là à écouter de la musique, à causer de tout ou rien, à être juste bien et épatées l'une de l'autre. Si on avait huit ans on se tiendrait la main en se souriant à pleine bouche, on mangerait des bonbecs. Je suis là, j'ai confiance. Reste.



Publié dans En douceur

Partager cet article

Et mourir

Publié le par Hemipresente



Quand j'étais petite j'ai cru longtemps qu'on mourait le jour de son anniversaire. Drôlement pratique pour calculer l'âge et le glisser dans l'oraison funèbre : "Marcel Clampi nous a quittés à l'âge vénérable de ... deux mille sept moins ... je retiens cinq, je pose trois ... quatre-vingt trois ans". Tellement rassurant trois cent soixante-quatre jours par an. Eh bien pas du tout, dites ! Ma première visite d'un cimetière a été lourde en désillusions. Ben oui sur les pierres tombales y'a les dates. Et ça ne collait absolument pas avec ma théorie. Je m'en ouvris à mon papa qui acheva de m'achever. Vache de vache, alors en fait on pouvait crever n'importe quand ...
 Je crois que c'est ce jour là que j'ai cessé d'être immortelle. Ca arrive quand on ne fait pas attention.

 


Publié dans N'importe quoitude

Partager cet article