B.B.R.

Publié le par Mariléti

"Allô, salut Rolca, c'est Touf, t'as du vailtra pour oim ?
- Salut, écoute non pour l'instant j'ai pas grand chose ... tu me rappelles la semaine prochaine on devrait avoir un début de chantier ?
- Ouais ok, cimer'. Faudra m'trouver du vailtra hein ?"

Rolca, Carole ...
Mon ex belle-soeur.
Elle a travaillé dans une société d'interim de longues années. Elle aimait bien ce boulot, le contact avec les gens, l'ambiance en permanence survoltée, être en prise avec la galère, la vraie de vraie, dont on ne sort que provisoirement, précairement. Elle apportait sa petite, toute petite pierre à l'édifice. Elle en a vu ... elle en a entendu ...


"Bonjour Mme F. c'est M. B. vous me r'mettez ?
- Bonjour M. B. bien sûr bien sûr ... Vous avez besoin de quelqu'un cette semaine ?
- Ouais nan pas pour cette semaine pour tout de suite !  iIl me faut un commis, mais vous m'envoyez pas n'importe qui hein, celui de c'matin il mangeait pas d'porc si vous voyez c'que j'veux dire, j'l'ai renvoyé et plus vite que ça il a pas fait dix minutes, j'veux un BBR ou rien c'est compris ? Z'avez ça en stock ??
- Je vais voir ce que je peux faire".

Elle raccroche le téléphone. Elle note dans le dossier de M. B., un de plus, la mention infâme et infâmante "B.B.R.". Bleu Blanc Rouge. Elle n'enverra plus chez lui non plus de gars un peu typés, vaguement colorés, franchement noirs ou effrontément arabes, même s'ils parlent parfaitement le français et s'appellent Robert comme vous et moi. Elle a essayé au début. Pas la peine, ils tiennent pas deux heures.

Elle repense à Touf, qui l'a appelée tout à l'heure, un type bosseur, courageux, pas de ceux qui la plantent, mais ... Touf c'est pour Toufik.... Elle ne le rappelle pas.

Publié dans Ma colère

Commenter cet article