T'aider maman !

Publié le par Marie-Laetitia


Tap tap tap tap tap tap tap tap ... petap tap tap tap tap

"Mamaaaaaaaaaaan"
"Maman z'ai pas fait la bêtise moi"

Aïe ...
"Maman t'es pas fâssée hein, t'es zentille ?"
Le tortillage de cul mains dans le dos est à son maximum de mignonnerie, le sourire si magnifiquement délicieux qu'on la mangerait de bisous, et le regard par dessous la mèche qui retombe devant les yeux est un mélange d'interrogation inquiète et de supplication tendre ... C'est plus de l'expressivité, c'est du calendrier des postes avé les chatons.

Je dépose mon rouleau détrempé de peinture blanche dans le seau, m'essuie le front d'une manche inexistante (mais si je dis "sur mes poils de bras" ça fait moins sexe), et tout en rejoignant sa chambre à l'autre bout du couloir,  quémande d'une voix un peu inquiète une explication ...
"Qu'est ce qu'il y a bébé, tu as fait une bêtise ? "
"Non z'ai pas fait la bêtise, c'est pas moi, t'es pas fassée hein ?"
"Noooon, mais montre-moi"

Eh ben c'est super chiant à effacer, vachement plus qu'on n'imagine, la craie. Blanche. Sur le papier peint. Vert.

Alors non, elle n'a pas eu de fessée la minimiss, on a recadré dans la joie et la bonne humeur... elle s'était déjà payé le luxe de barbouiller de feutre veleda touuuut le bas de la bibliothèque mais bon, vous m'direz, c'est toujours mieux que la grande soeur qui avait redécoré au même âge son lit, le tour du lit, la couette, la housse de couette, avec un feutre indélébile qu'elle m'avait subtilisé hein ? Paraît que c'est un signe de grande créativité ! Et mon calme olympien sera-ce interprété comme de la mansuétude ou le signe d'une intense fatigue ?

Parce que ces temps-ci, pour être créative elle est créative, ma deuxième-née. Peinture avec les doigts, maquillage des yeux de sa poupée au feutre, maquilalge de son herself en 3D au stylo de maman "'pour faire le papignon de la fete de l'école de Batil", épluchage méthodique de deux paquets de lingettes artistiquement déposées en gerbe une à une sur son lit, dégustation de litière du chat, essais de mélange entre shampooings dans la baignoire vide, brossage du chat ... et j'en passe et des meilleures. Ah j'oubliais le nettoyage de la table, des chaises, du tableau blanc, des poignées de portes ... aux lingettes à cul imbibées de lotion hydratante ... un bonheur à nettoyer. "t'aider maman ! moi va t'aider"... Maintenant quand j'entends ça, je cours.

Or donc, petite minette chérie douce et tendre à mon coeur, on va conclure ici un marché : je te pardonne par avance toutes tes bêtises sans conséquences autres que matérielles (ma statuette de chat explosée parce que tu voulais voir si "a ronronne quand ze caresse" je l'oublie) et toi, en échange, tu t'engages à exploiter au maximum ta gouaille, ton charme, ton rire merveilleux, ta présence, en allant dès que tu auras l'âge, t'éclater sur les planches. Parce que sérieux, y'a quelque chose, là, en toi, autour de toi même, de pas commun. Un appétit de la vie qui te fait resplendir, qu'on a envie de partager avec toi, et qui ne peut que grandir encore et étinceler. Alors sois toi-même et sois-le bien ma douce. Et arrête de vouloir m'aider hein ?

Publié dans Amours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Domamido 18/09/2008 10:32

Ah ! ben voilà ! ça va mieux, ceci pour vous dire, Marie-Laetitia, qu'à nos petits anges, on pardonne tout ou presque et, à plus forte raisons aux petits anges de nos petits anges devenus grands.

Filleke 16/09/2008 10:31

Tout pareil !!!
Ce weekend, on a repeint sa chambre, à Minipouce. Et après supplications et tentatives créatives spontanées dans la cuisine, on a fini par trouver la solution. Hop. un mini pot, un peu de peinture pour de vrai, une tenue adéquate, et le tour est joué.
Le soir : parents crevés et nettoyage en profondeur nécessaire. Mais elle a adoré.