Un hurlement

Publié le par Hemipresente

lova-ciel-de-lit__19281_PE104510_S4-1-.jpg

Ciel de lit "feuille" chez Ikea

 

Elsa est terrorisée, elle hurle. Je me fige puis dans l'instant me précipite dans sa chambre.

"Une araignée, maman ! Une grosse ! Elle était sur ma feuille !"

L'intégralité de mon système pileux est hérissé, en veille. Hirsute, je m'avance. Le moindre frôlement me ferait faire un bond à inscrire à mon record personnel. Il faut que je sois courageuse, il faut que je la retrouve et que je lui règle son compte rapidement et proprement, ou pas d'ailleurs on s'en fout. Je m'approche de la feuille Ikea accrochée au mur et qui vient ombrager son lit. Je ne vois rien. Rien ! Je regarde à mes pieds, derrière moi, aux murs...

"Grosse comment ?"

Même si ses doigts sont petits, le diamètre qu'ils dessinent est impressionnant.

"Tu es sûre ? si grosse que ça ?"
"Oui, comme ça et là y'avait les pattes"
"Alors je ne peux rien faire bébé, c'est bien trop gros pour moi. Tu peux venir avec moi dans le séjour pour regarder les J.O.".

Je m'étais pourtant munie de l'aspirateur et de la bombe, mais cette bon dieu de saloperie de bestiole s'est planquée. Je ne peux rien faire, c'est au-dessus de mes forces. Tous mes sens sont en éveil comme si ma vie en dépendait. C'est que l'araignée, en plus d'être silencieuse et rapide, est une escaladeuse hors pair : aucun centimètre carré des murs et du plafond ne lui est inaccessible. Je voudrais pouvoir regarder partout en même temps, avoir mille yeux ! Je tourne la tête de tout côté, je guette le moindre mouvement. Rien.

Nous battons en retraite. Je me sens nulle. Mais c'est littéralement "plus fort que moi".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article