Ce midi c'est tartiflette

Publié le par Hemipresente

tartiflette.jpg 

 

Parce que bon, faut pas se laisser abattre. Et comme dirait mon frangin "le gras, c'est la vie".

On pèle les patates, parce qu'on n'a pas envie de se brûler les doigts à les peler une fois cuites (mais pour être puriste il faudrait les peler chaudes une fois cuites ... Ta ta ta, c'est bon aussi), et on les met à cuire à gros bouillons dans un grand récipient, avec un peu de sel.

Une fois cuites mais pas trop (vous savez bien : on peut enfoncer le couteau mais il y a encore une petite résistance), on les égoute et on les coupe en tranches qu'on dispose dans un plat.

Pendant la cuisson des patates, on aura pris soin de cuire ensemble des lardons (300 g) et des oignons (4 ou 5) émincés. On va maintenant les répartir sur nos pommes de terre. Pendant ce temps, on aura allumé le four sur 220 degrés.

Notre four ayant bien chauffé, on gratte la croûte du reblochon puis on le découpe en deux dans le sens de l'épaisseur, et on le pose délicatement par dessus nos patates - oignons - lardons. On enfourne  pendant vingt à trente minutes. Le reblochon va se répartir mollement entre les pommes de terre, s'amalgamant au passage aux oignons et aux lardons, ça sera un délice.

Commenter cet article

marie 16/02/2012 09:29

Oui, mais. Disons le haut et fort, la tartiflette, c'est une opération marketing, pas un plat savoyard traditionnel, comme on cherche souvent à le faire croire. La savoie-tradition, c'est la
cratze, l'épogne et le rabollet - du tout bourratif !

Hemipresente 15/04/2012 12:17



Marie ouais mais c'est boooooon !