Coa ?

Publié le par Marie-Laetitia

Grenouille inoffensive. Rien à voir avec les affreux dendrobates de Marie Rennard. Juste une petite rainette entre deux touffes d'herbe. Elle était d'un vert  coeur-de-tige saisissant, si bien camouflée qu'il a fallu que mon oeil tombe très exactement sur cette tache ronde de vert parfait que formait son dos minuscule pour l'apercevoir. Elle n'a pas même tenté de s'enfuir lorsque mes mains l'ont entourée : c'est impossible voyons je suis invisible. Je l'ai montrée à une Mathilde hésitant entre curiosité bienveillante et frayeur dégoûtée "ooooh une grônouille !" . "Il pleut i mouille c'est la fête à la grônouille".

On s'est amusées à chercher des rimes, forcément à deux ans elle pense pas à mal avec des mots en ouille !
Allez on fait une polésie nouille !
On fait ce qu'on peut on se débrouille.
On cherche dans nos têtes on farfouille.
Quand ça rime pas on se traite d'andouille !
Et elle riait comme des chatouilles
Elle n'avait plus du tout la trouille
On a relâché la grônouille sans fricassée ni ratatouille, et puis on s'est rentrées bredouilles. Mais on avait bien rigolouille. 

Publié dans Amours

Commenter cet article

Gael 02/05/2011 03:35


J'aime beaucoup votre blog. Très agréable à lire. Ce qui m'impressionne tout de même, c'est de voir à quel point les gosses sont innocents, à quel point leurs esprits ne sont pas corrompus par les
problèmes des grands. Je trouve ça vraiment bien qu'une maman fasse partager quelques morceaux de sa vie de famille. Cela donne vraiment envie d'en construire une, un peu tôt du haut de mes 17 ans,
mais j'espère qu'un jour je pourrais, et, être heureux :). Très bonne continuation!


Hemipresente 02/05/2011 08:00



Bonjour Gael, je crois que les gosses sont amoraux, pas innocents. De formidables esprits à façonner. C'en est effrayant de responsabilité. Un jour vous serez papa je n'en doute pas et vous serez
heureux. Bienvenue sur ces pages :)