Dans les jardins du Luxembourg

Publié le par Hemipresente

Le temps est hésitant aujourd'hui. Moi qui rêvais de me vêtir légèrement d'une robe un peu évasée, en corolle, et d'aller promener ma nonchalance dans les jardins du Luxembourg, il me faudra patienter encore un peu. J'attends l'été plus avidement qu'une abeille, comme elle le soleil me fera renaître à la vie, mon sang délicatement tiédi par ses rayons parviendra enfin à réchauffer un peu mon coeur. J'aspire à l'étouffement que l'on tamise sous un marronnier, en écoutant les cris et les rires des enfants dans le bac à sable. Les sandales largement découpées poudrées par les volutes de sable que la brise et la chaleur soulèvent par bouffées, la peau brillante et colorée, je cèderai en riant aux invitations des amies, nous irons tremper nos petons dans une fontaine. Ah, le délice de me sentir une seconde gagnée toute par l'engourdissement glacé qui m'envahit par les orteils ! je savourerai le long frisson dessiné en arc électrique le long de mon dos, puis je poserai mes pieds transis sur la pierre tiède de la fontaine, je sens sa texture rapeuse contre ma peau, je respire tout contre elle. Nous nous tiendrons silencieuses, les lunettes de soleil nous dissimulant les unes aux autres mais un même sourire de connivence aux lèvres, nous observerons les passants, les passifs, les hallucinés à demi dévêtus affalés sur les chaises vertes artistiquement dispersées autour des points d'eau, les parents attentifs les yeux félinement mi clos et sursautant avec un cri pour corriger l'exécution d'une magistrale bêtise pourtant si tentante !, les amants fatigués et heureux cuisant côte à côte les mains nouées, promesse d'une communion plus intime attendue avec la nuit et sa fraîcheur, les solitaires, les esseulés, les adolescents en quête d'une identité façonnée dans le regard des autres et parlant très fort et en bandes, les romantiques affrontant, le regard crispé et les yeux desséchés, l'insoutenable luminosité d'un livre dont ils ne peuvent différer plus longtemps la découverte ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article