Téléscopique

Publié le par Hemipresente

escargot-copie-1.jpg



Je me penche sur ta découverte, gourmande de tes réactions, mes yeux écarquillés miment les tiens et leur regard
ébloui, nous nous sourions du fond du fond du coeur à coeur. 
"A caché ?" "oui ..."
J'ai rapporté du Domaine pour toi la coquille merveilleuse, blanc nacré, striée de noir, d'un escargot replié bien vivant, qui m'attendait éperdu de chaleur à la porte de mon bâtiment, et te l'ai confiée comme un secret, dans un chuchotement. 
"Regarde, mon bijou ...". 

Je la dépose sur la toile cirée de la table de la cuisine.  Rien ne bouge. Tu es perplexe - quel est donc ce mystère animal-minéral que tu m'apportes maman - je fais rouler du bout du doigt deux gouttes d'eau l'une devant l'autre derrière qui sont aussitôt aspirées par capillarité sous le pied dissimulé du gastéropode - je t'apprendrai bientôt l'étymologie rigolote et on jouera à inventer des chimères animales.

"Oh ..." Ta bouche se suspend à la voyelle, lèvre supérieure en trompe. Une antenne minuscule tâte la lumière et le terrain, sous la coquille se déploie en silence le corps mou humide à la viscosité retrouvée, un deuxième oeil se propulse déjà vers toi. Tu es saisie, tu refermes la bouche et sourcils froncés tu t'avances d'un demi pas ... J'approche mon doigt de la bête minuscule et la salue très petitement, doucettement ; au contact elle se rencoquille, preste, mais une seconde à peine, déjà la voilà qui s'avance à nouveau. J'attrape ta main droite et la guide, tu ne te retires pas, tu ne fuis pas lorsque je l'approche index en avant de la corne curieuse, ploc ! à peine le contact et toute la célérité concentrée de l'escargot en un seul organe s'exerce, il se téléscope en entier ... tu as dû y aller un peu fort tu ne crois pas ?

"- 'cago ? 
- eSSScaRRRRgot oui ma douce, il est joli ?
- eSSSS..... ca .... go !  ....  oui, zoli ! zouer E'sa ? donne à moi !"

Je décolle la petite bête et tu t'en saisis avec beaucoup de délicatesse, sans exercer de pression trop forte, ta vue très hypermétrope encore te gêne un peu, tu accommodes tant bien que mal, ton doigt curieux revient au contact, l'escargot aussi semble intéressé et se tend vers lui, il s'étire, s'étire, s'étire, croirait-on pas qu'il va sortir de sa coquille, et touche le bout de ton index sur lequel il entreprend de se hisser, c'est un peu froid, humide, curieux, tu le laisses faire pourtant, d'un coup de rein (si si je l'ai vu) il remonte sa coquille sur ses hanches, han ! et le voilà tout entier sur ton doigt, il se rajuste, regarde autour de lui. En route pour l'aventure ! Enfin ... "eeeeeeen roooooooooooooute pooooooour l'aaaaaaaa veeeeeeeeen tuuuuuuuuuuuuu  ....." C'est un peu trop lent pour une petite fille de deux ans à l'heure du repas. D'une pince ferme mais sans violence tu le récupères et tires pour le décoller de ta peau, la succion te fait rire, tu le reposes, le redécolles, le reposes encore, slouirp, tu te précipites pour poursuivre la passionnante expérience sur la table, poser, chlopser, poser, slouirper, tu ris, tu ris, ta main droite dans ce déferlement de gaieté vient se poser sur ta bouche, gracieuse coquetterie, gorge renversée...

Et puis, d'un coup, comme la pluie cesse dans un sursaut, tu t'en désintéresses tout à fait et réclames un coloriage. Là, je te donne les crayons de cire et t'installe dans ta chaise haute, clip, une feuille. Tu t'absorbes dans la nouvelle activité avec la même passion avide, et tandis que je dépose la coquille rembobinée dans l'herbe,. appliquée, tu barbouilles de rouge et jaune la page blanche qui t'est offerte. Gageons que le prochain dessin, gribouillage informe encore mais coloré, joyeux, sera sans coup férir "eSSSSSca'go maman !". Un mot à la fois. Un pas à la fois.

 


 

Publié dans En douceur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Morena 10/03/2008 16:36

pssssssssssssssst j'ai répondu à ton taaaaag !
GARANTI SANS ESCARGOT INSIDE

Marie-Laetitia 10/03/2008 14:21

... il a voulu le bouffer cru ?
... il a marché dessus ?

marie 10/03/2008 14:11

surtout, surtout, ne la laisse jamais seule avec l'escargot. un de mes garçons a vécu une expérience tellement traumatisante avec l'une de ces bestioles que je suis même pas capable de la raconter. un carnage.